Ateliers d’art et cours de langues

stages/ateliers

 

09 juil. > 24 sept.

Déjà varié, le bouquet d’ateliers d’art et cours de langues proposé à l’Ecu de France s’enrichit d’une section mosaïque et d’un cours de russe.

Comme dit le proverbe, « Premiers arrivés, premiers servis », pour autant, avec la possibilité de s’inscrire jusqu'au 24 septembre, les Viroflaysiens ont pour ainsi dire tout l’été pour choisir la discipline culturelle qui correspond le mieux à leurs goûts et à ceux de leurs enfants.

Comme dit le proverbe, « Premiers arrivés, premiers servis », pour autant, avec la possibilité de s’inscrire jusqu'au 24 septembre, les Viroflaysiens ont pour ainsi dire tout l’été pour choisir la discipline culturelle qui correspond le mieux à leurs goûts et à ceux de leurs enfants. Plusieurs nouveautés à signaler à la rentrée pour les plus jeunes. Notamment, un stage de dessin animé à l’attention des 9-15 ans, encadré par Marco Marchetti, réalisateur scénariste, pour découvrir les techniques du film d’animation. En plus de la sculpture et la gravure, deux stages famille ont été ajoutés au programme : le théâtre, pour réveiller les talents de comédien des parents et des enfants, et la peinture et pochoir, pour réaliser une œuvre en famille à partir de l’observation du végétal.

On gagne en confiance en soi
Un cours de russe débutant et un niveau d’anglais professionnel viennent encore grossir les rangs des élèves. Comme le rappelle Raoul Luschnat, professeur d’allemand, « Les cours de langues sont des moments d’échanges et de partage privilégiés. Parler une langue étrangère, c’est intégrer une autre culture. » Des propos qui résonnent chez Ibtissème Oubraim, 17 ans, qui a démarré l’espagnol et l’anglais en septembre à l’Ecu de France. « C’est différent des cours du lycée, ici nous avons des conversations sur l’actualité ou sur le cinéma, ainsi que des exercices ! Cela m’aide beaucoup pour mes études. En plus, ça permet d’être à l’aise en voyage. »
C’est justement d’aisance dont il est question sur la scène de la salle Dunoyer-de-Segonzac. Pour Catherine Barbou, comédienne professionnelle, qui anime l’atelier théâtre pour adultes le lundi soir, « Le théâtre est la meilleure école de communication. Par le plaisir du jeu avec les autres, on apprend l’écoute et la prise de parole. On gagne en confiance en soi. »

Des pratiques artisanales d’art
Côté beaux-arts, les pratiques culturelles de sculpture, reliure, gravure, peinture, aquarelle et collage s’enrichissent d’un atelier mosaïque le lundi soir avec la mosaïste Valérie Duboc. Toujours avec cette approche de technicienne, Véronique de Langlais, professeur d’encadrement d’art et de cartonnage s’adresse elle aussi « A un public très large, d’initiés ou de débutants, pour des cours qui reposent sur les gestes professionnels respectant des pratiques artisanales d’art. » Le programme serait incomplet sans la section histoire de l’art dirigée par l’historienne Véronique Defauw, qui va rendre leur place aux femmes artistes spoliées par les hommes par le passé, rappeler la fertilité artistique de la Belgique et évoquer les fastes de l’art viennois, de Klimt à Schiele et Kokochka.

Infos pratiques
Inscriptions jusqu'au 24 septembre à l’accueil de l’Ecu de France et sur le portail famille.
Ecu de France, 1, rue Robert Cahen. Tél. : 01 39 07 11 80. 

 

 

Vient de paraître !
Retrouvez toutes les activités dans la plaquette des pratiques culturelles qui a été diffusée dans votre boîte à lettres avec le magazine ou sur Calameo.
 

[ Dernière mise à jour : 09.07.2019 ]

Newsletter

L'essentiel de votre ville !

inscrivez-vous à la lettre d'information