Le bonheur, c’est simple comme la philo

jeune public

 

10 oct. > 31 oct.

Samedi 5 octobre, les petits et pré-ados s’initiaient à la philosophie.

La bibliothèque propose de nombreuses rencontres et ateliers tout au long de l’année. Une façon pour les enfants de développer leur curiosité, leur créativité et d’apprendre différemment dans un cadre toujours ludique. Samedi 5 octobre, les petits et pré-ados s’initiaient à la philosophie. 

« Découvrir quelque chose de nouveau, de différent de l'école », c’est ce qui a motivé Samuel, 11 ans, qui s'apprête à rejoindre à la bibliothèque dix petits camarades venus, comme lui, découvrir la philosophie sur la thématique du bonheur dans le cadre d’un atelier animé par la maison d’édition Les Petits Platons. Car c'est bien d'un atelier dont il s'agit. « A 8-12 ans, les enfants sont parfois plus réceptifs et plus curieux que bien des élèves de terminale », indique Patricia Strauss, animatrice de l’atelier, professeure de philosophie et directrice éditoriale de la collection des Petits Platons. «  Il faut aborder la philosophie avec plaisir si l'on veut développer des vocations », poursuit-elle.

Patricia Strauss commence par installer un dialogue ludique avec des questions/réponses autour de la notion de bonheur. Pour Aliénor, 10 ans, « c'est faire du cirque », pour Solange, 12 ans, « c’est être en famille » et pour Laya, 8 ans, « c'est peindre »... Puis, elle compile ces réponses pour amener les enfants à réfléchir à leurs différences et à les classer en catégories. Les philosophes en herbe découvrent ainsi que telles réponses impliquent la joie, d'autres le plaisir, d'autres encore le corps, la durée, autrui... Patricia Strauss lit ensuite des contes. A chaque paragraphe, elle s'arrête et pose une question. Là encore, il s'agit de faire correspondre les réponses des enfants avec les réflexions induites par l'histoire, et de continuer à mettre en perspective les différents sens possibles de la notion de bonheur. Samuel, peut ainsi faire remarquer qu' « on souhaite quelque chose, puis après on n'en veut plus. » Aussitôt, Patricia attrape la remarque au vol et la relie avec l'idée du texte.

A la fin de l'atelier Samuel est radieux, étonné d'avoir tout compris. Philippine, 12 ans, a beaucoup apprécié qu'il y ait eu des histoires pour enrichir la réflexion. Et Samuel de conclure : « Il va me falloir beaucoup de temps maintenant pour repenser et digérer tout ce que l'on a dit. »

Infos pratiques

Retrouvez tous les ateliers jeune public dans la plaquette culturelle p. 34 à 37. Attention, les places sont limitées, il est nécessaire de réserver.

Plus d’infos sur les Petits Platons : www.lespetitsplatons.com

+ d'images

[ Dernière mise à jour : 15.10.2019 ]

Newsletter

L'essentiel de votre ville !

inscrivez-vous à la lettre d'information