Floriane Seguin : Un tour du monde pour la paix

08 déc.

La viroflaysienne Floriane Seguin, vient de partir faire un tour du monde des initiatives qui œuvrent pour la construction de la paix.

Floriane Seguin, 28 ans, a vécu à Viroflay de longues années. Elle vient de partir, avec trois jeunes femmes, recenser les initiatives qui existent à travers le monde pour la construction de la paix.

 

Floriane, Marie, Maud et Radia ne se connaissaient pas il y a encore peu. Ensemble, elles ont débuté un tour du monde pas comme les autres. Le 15 octobre, les quatre jeunes femmes sont parties à la rencontre de 150 personnes qui construisent la paix dans une quinzaine de pays. Un voyage du Brésil au Kazakhstan en passant par l’Inde ou encore le Rwanda dans le cadre de la cinquième édition du programme « InterFaith Tour » qui a pour but de rencontrer les acteurs de paix dans l’interreligieux. « Je suis engagée dans l’association Coexister depuis cinq ans », explique Floriane Seguin. A 28 ans, la jeune femme, qui a grandi à Viroflay et a notamment été scolarisée au collège Jean-Racine, exerce la profession de perruquière pour le spectacle. Un métier qu’elle a mis en pause le temps de réaliser son projet.

Cela va donner un autre sens à mon engagement

« L’objectif est de créer du lien entre les jeunes de différentes religions et convictions autour de trois axes : le dialogue, la solidarité et la sensibilisation », ajoute-t-elle. « Je voulais participer à ce programme, c’est un projet génial. J’ai beaucoup de chance qu’on me l’ait proposé, cela va donner un autre sens à mon engagement. C’est une opportunité pour faire connaître les différentes pépites à travers le monde car beaucoup de choses positives existent et c’est important de les mettre en lumière. » Le petit groupe part ainsi étudier comment la diversité des convictions peut être un anticorps à la haine et aux préjugés. Elles vont d’ailleurs l’expérimenter elles-mêmes pendant dix mois puisqu’elles sont notamment juive, chrétienne, musulmane et agnostique.

Mais dans le contexte sanitaire actuel, l’organisation n’a pas été de tout repos. « Cette édition s’est construite au travers de défis. Nous avions en permanence une épée de Damoclès avec les vagues de Covid. Au bout d’un moment, on s'est dit, ok, on part coûte que coûte le 15 octobre, et on adaptera notre itinéraire selon l’état de la situation. Nous avons comme maître mot la flexibilité ! » Elles ont d’ailleurs dû faire une croix sur certaines destinations. Le thème de la nouvelle édition d’InterFaith Tour est le rôle et le leadership des femmes dans la construction de la paix. « C’est un angle intéressant d’autant que nous sommes la première équipe 100 % féminine. Nous allons étudier la place que les femmes prennent dans ce mouvement afin de recenser et documenter ce qui existe pour s’en inspirer », indique Floriane. Contactée pendant leur première étape au Brésil, l’ancienne Viroflaysienne livre ses impressions. « Pendant cette semaine à Rio, nous avons réalisé huit entretiens. Nous avons notamment pu découvrir des spiritualités afro-descendantes, des religions amenées par les anciens esclaves. Leurs conditions de vie sont difficiles, ils sont très marginalisés », explique-t-elle. Quelques jours plus tard, les quatre jeunes femmes prenaient la direction de Mexico pour assister au jour des Morts.

A leur retour en France, en juillet 2022, elles participeront à une tournée de restitution auprès de 5 000 jeunes de l’hexagone pour qu’ils deviennent, à leur tour, des acteurs du changement. Conférences, interventions dans les écoles, outils pédagogiques tel qu’un guide recensant 100 bonnes pratiques inter-convictionnelles... « Cette étape est très importante. Notre objectif est de transmettre ce que nous aurons appris », conclut Floriane.

Suivez-les tout au long de leur périple sur www.interfaithtour.fr

 

 

 

[ Dernière mise à jour : 21.12.2021 ]

Newsletter

L'essentiel de votre ville !

inscrivez-vous à la lettre d'information