• Accueil
  • Exposition - jardins secrets

Exposition - jardins secrets

Une ode florale effervescente. Entre herbiers, compositions florales et autres mises en scène fleuries, neuf artistes font régner le végétal en maître sur l’Écu de France, du 16 avril au 22 mai.

Jardins secrets

Une ode florale effervescente

Entre herbiers, compositions florales et autres mises en scène fleuries, neuf artistes font régner le végétal en maître sur l’Écu de France, du 16 avril au 22 mai.

Comment imaginer aujourd’hui un monde sans fleur, sans ces couleurs et ces parfums qui accompagnent notre quotidien depuis l’apparition de la première fleur sur Terre. Il y a environ 150 millions d’années.... De l’ikebana, qui fait vivre sobrement les fleurs dans l’art traditionnel japonais, aux bouquets champêtres touffus et multicolores de nos campagnes, la fleur s’impose comme inspiration effervescente pour de nombreux artistes plasticiens et sculpteurs. Dans un prolongement naturel de leur jardin intérieur le plus intime, neuf femmes, neuf artistes livrent leurs œuvres pour composer un paysage floral onirique et subtil, auquel il ne manque que l’arôme… Dans sa démarche hyperréaliste, Juliana Wildner met le grand format au service de l’exubérance voluptueuse des fleurs. Elles éclosent sur sa toile et y révèlent leur beauté duveteuse et sensuelle. Sous le pinceau de Sophie Bloch les fleurs s’effeuillent, quant à elles, en touches de couleurs énergiques ou diffuses selon un système alvéolaire aléatoire, que la peintre fait vibrer au rythme des saisons. À l’origine du travail de Muriel Crochet, il y a toujours l’envie de faire apparaître la tapisserie. L’artiste tisse des fragments de tissus, des vieux papiers, ou encore des fleurs de cimetières pour transformer les tamis de maçons en corbeilles de fleurs surannées ou réaliser des pare-vues multicolores. La céramiste Stéphanie Martin explore à son tour le vivant dans son ensemble, du végétal à l’homme, en passant par l’animal. Tout est source d’inspiration et de mutation pour donner vie à ses œuvres modelées qui naviguent d’un univers à l’autre.

Comme elle, Cécile Chareyron sculpte la nature dans sa fragilité et son interdépendance. Ses mises en scène quasi votives revisitent l’esprit des cabinets de curiosité avec fantaisie et font fleurir des pieds ou bourgeonner des cœurs naïfs et poétiques. Dans un esprit comparable, l’herbier chimérique de la photographe Julie Vallon n’obéit qu’aux lois de son imagination. Sa collection d’hybrides combine les plantes les unes avec les autres pour faire naître des espèces uniques comme ses tulipes blanches immaculées… à épines. Henri Matisse ne disait-il pas, « Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir » ?

Avec les œuvres de :

 

INFORMATIONS PRATIQUES

  • Jardins secrets du 16 avril au 22 mai.
  • Vernissage public jeudi 21 avril à 19h.

Galerie À l’Écu de France. Ouvert tous les jours sauf le 18 avril et 1er mai (dimanche 8 mai ouvert) de 14h à 19h. Entrée libre. Visites commentées gratuites les mercredis et dimanches à 16h30.


EN LIEN AVEC L’EXPOSITION
Atelier découverte « création de fleurs »

Apprenez à créer des fleurs en papier auprès de l’artiste Laurence Aguerre.

  • Samedi 14 mai de 14h30 à 17h30.

Ecu de France. Tarif : 26 € Inscription sur le portail famille ou via culture@ville-viroflay.fr

 

 

[ Dernière mise à jour : 31/03/22 ]

L'Ecu de France

Adresse1, rue Robert Cahen - 78220 Viroflay

01 39 07 11 80

Contacter par mail

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30

Voir la fiche

Newsletter

L'essentiel de votre ville !

inscrivez-vous à la lettre d'information

Viroflay & vous